RANDOS DEPUIS LE FORT

LA BAUME DE L'EAU (parcours partiellement balisé)

Au fond d'une baume perdue dans les falaises entre Buoux et Sivergues une source s'écoule de l'intérieur du rocher dans un bassin de décantation taillé par l'homme , dans le roc , il y a des millénaires . Puis l'eau se déverse dans un bassin beaucoup plus grand , formant ainsi une grande réserve d'eau potable.

C'est la beame de l'eau.

 

Photos buoux baume de l eau

Depuis le parking du fort dirigez vous vers l'auberge de l'Aiguebrun puis empruntez la piste DFCI ,à la première fourche empruntez le chemin moins large sur la gauche qui rejoint l'Aiguebrun ,traversez le ruisseau (pont) puis suivez la direction Buoux (panneau + balisage). Vous êtes maintenant sur un chemin calladé bordé en amont et en aval par une succession de restanques en pierres sèches,vu le travail considérable pour réaliser ce chemin  il doit s'agir d'une voie,bien qu'étant assez étroite, qui avait une grande utilité.Ce chemin vous amène en haut des falaises,une fois arrivé au sommet abandonnez le chemin balisé qui part à gauche(vers Buoux) et empruntez à votre droite le chemin bien tracé mais non balisé en suivant les crêtes des falaises.Dans ce décor de falaises abruptes et de vallons encaissés vous allez vite avoir l'impression d'être au bout du monde. Vous allez arriver à deux pilliers et une chaine en travers qui semble barrer le chemin,vous entrez dans une propriété privée dont l'accès n'est pas interdit .(Soyez respectueux de tout,ne laissez rien,ne prenez rien,respectez les clotures,ne vous écartez pas du sentier).A environ 15 mn de marche de ces pilliers vous allez et vous devez absolument entendre un bruit d'eau qui coule ,puis le chemin se sépare(peu visible) en forme de pattes d'oie ,prenez l'embranchement qui descend sur votre droite.Pas de balises,pas de panneaux et pas de cairns,votre seul repère est le bruit de l'eau qui coule,si vous manquez ce croisement vous ne trouverez pas la baume.Vous êtes maintenant à cinq minutes de votre destination,le bruit de l'eau continuera a vous guider.La baume est un cul de sac,pour repartir  revenez sur vos pas mais cette fois en restant en dessous du sommet des falaises,un sentier mal tracé voire inexistant vous conduira en cinq minutes à deux autres baumes qui ont manifestement étées habitées.Ensuite continuez dans la même direction(5 minutes)jusqu'a voir une très grande baume(bien visible) avec des vestiges imposants de gros murs(environ 10 mètres de haut et 60 cm. de large) que je qualifirait de murrailles ou de remparts,peut être un ancien poste de défense ou bien la demeure bien protégée d'un personnage important...?? Rejoinez cette baume  à travers les broussailles éparses(ici plus de sentier) pour l'explorer.Retournez ensuite en haut de la falaise en passant au dessus de la baume par le seul passage évident (encore 5 minutes),une fois en haut prenez à droite et marchez environ 10 mn maximum jusqu'à repérer d'une part le large chemin tout en bas dans le vallon et d'autre part de bonnes traces de petit sentier qui descend et vous guidera jusqu'en bas,dans cette partie vous aurez deux passages abrupts mais pas verticaux dans le rocher(3 mètres et cinq mètres)avec des pas taillés dans le roc pour pouvoir les franchir debout mais on peut aussi les franchir sur les fesses sans aucun danger.Une fois en bas prenez à droite le bon chemin et retournez tranquillement jusqu' à votre point de départ.Cette  deuxième partie de la rando(depuis la baume de l'eau,puis les trois baumes successives,puis la descente dans la valon),bien que n'étant jamais difficile et ne nécéssitant aucun matériel particulier ,s'adresse tout de même à des personnes ayant un minimum de pratique,sachant trouver leur chemin eux même sur de très courtes parties(entre 5 et 10 mn) lorsque la carte n'est d'aucune utilité et pouvant franchir de petits obstacles non techniques comme,broussailles,petits talus terreux ou pierreux,petites pentes,petits rochers ect.

Pour les personnes que ce genre d'exercice peut rebuter il n'y a aucun soucis jusqu'à la baume de l'eau elle même,ensuite revenez par le même chemin.

Durée aproximative de la rando : 3 bonnes heures.

Denivelé aproximatif : 100,150 mètres.

Matériel nécessaire : rien à part eau et éventuellement bâton de marche.

EN ETE (DE JUIN A MI-OCTOBRE)L'ACCES AU LUBERON EST SOUVENT RESTREINT VOIRE INTERDIT SELON LE NIVEAU DE RISQUE INCENDIE.PENDANT CETTE PERIODE IL EST IMPERATIF DE S'INFORMER AUPRES DE LA BORNE D'APPEL EN PREFECTURE :

04.88.17.80.00

PHOTO : Vue plongeante pendant votre rando

Photos buoux ayguebrun troglodyte a buoux

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                  

 

 

LA COMBE DE SERRE (parcours balisé)

La Combe de Serre est une des plus anciennes voies permettant de pénétrer ou franchir le Luberon.

Son accès était fermement surveillé et cadenassé par le fort de Buoux.En outre au pas de la truie,en surplomb de l'Aiguebrun,les ruines de ce qui semble être un poste de garde pouvait éventuellement permettre de signaler très rapidement à la tour du fort,au moyen de signaux visuels ,la présence de troupes indésirables. A l'époque ou les protestants s'établissaient dans le Luberon  , la famille Serre y a prospéré.Les ruines de la ferme de Serre sont encore visibles,bien que n'étant plus que des pans de murs ruinés envahis de végétation impénétrable et situées dans un domaine privé interdit au public.La source permettant la vie de la ferme se résume aujourd'hui à quelques gouttes d'eau formant de temps en temps une flaque.Les gardiens du fort avant Mr. et Mme Dufour nous informent que de leur temps(il ya environ 40 ans)une source, près de la maison de gardien, leur fournissait encore de  l'eau.On peut penser que c'était une division naturelle de la source de Serre qui s'écoulait en contrebas.En dessous de la piste de la combe ,  des tunnels ou mines cannalisent l'eau et aboutissent dans un petit réservoir acceuillant aussi,vraissemblablement, le surplus d'eau de la source de Serre.L'eau est peut-être ce qui a motivé au XVIIe siècle la construction d'une petite ferme qui est aujourd'hui la maison du gardien : "la maison du fort".Cette maison est bâtie entièrement en pierres taillées qui proviennent, sans doute, du fort qui a servi de carrière après sa destruction ordonnée par Louis XIV.

 

Photos buoux sale temps sur la combe de serre

 

DEPART PARKING DU FORT :

Passez le portail d'entrée et après 1 minute de marche vous allez voir de gros rochers au bord de la piste sur votre gauche,sur ces gros rochers sont creusés des sarcophages,engagez vous tout de suite dans la forêt(pas de sentier) pour prendre un peu de hauteur et vous verrez ces sarcophages,en farfouillant un peu par ici et par là vous trouverez d'autres sarcophages au sol.Redescendez sur la piste : sur votre droite il y a d'autres rochers beaucoup plus petits,grimpez facilement sur ces rochers et vous verrez d'autres sarcophages taillés dedans.En contrebas de ces rochers(pas de sentier) vous trouverez encore d'autres sarcophages au sol.Puis revenez sur la piste et continuez à marcher tranquillement ,après encore quelques minutes de marche vous arrivez à la baume du fort,gros surplomb rocheux habité dès l'age du bronze.A cet endroit farfouillez dans les gros éboulis sur votre gauche pour voir petit escalier taillé,abreuvoir,ébauche de sarcophage,ancrage de pilliers ect..Sous cette baume une vingtaine de sarcophages étaient allignés et ont disparus,certainement volés.D'après les historiens il est certain que cette baume était habitée et fréquentée mais les travaux nécéssaires à l'entretien de la piste en ont fait disparaitre toutes les traces.Un peu plus haut sur votre droite(façade Roche d'Espeil)d'autres baumes anciennement habitées(non accessibles) sont observables mais uniquement depuis le fort et avec des jumelles.En continuant à marcher encore 15 minutes d'autres baumes avec trace d'habitation et d'aménagement  , sur votre droite,directement accessibles.Pour les amateurs il est interressant de faire attention aux aménagement très anciens sous la piste : restanques,murs de soutennement,cannalisations d'eau,tunnels ect. Plus haut des cercles de ferraille posés à proximité de plateformes sont les restes du matériel employé par les bouscatiers qui abataient les arbres à la hache et les faisaient partiellement consumer pour en faire du charbon de bois.Si en vous promenant dans le Luberon vous trouvez,au millieu de nulle part,un petit espace bien plat avec une terre bien noire c'est qu'un boucatier était là.Puis vous arrivez sur les crêtes du Luberon, avec vue à 360 degrés.Redecendez par le même chemin ou bien continuez par une des nombreuses destinations qui s'offrent à vous :

Descente vers l'Aiguebrun par le ravin de l'enfer (balisé) : environ 1h30

Sivergues,Aiguebrun,retour au départ (balisé): 2h30

Le Pelat de Buoux(balisé) : 30 mn

Mourre Nègre(point culminant du Luberon,balisé) : 3h aller ,durée du retour variable selon par ou vous descendez.

... ect...

EN ETE L'ACCES AU LUBERON PEUT ETRE RESTREINT OU INTERDIT : Borne d'appel en préfecture :

04 88 17 80 00

Durée aproximative de la rando : Au moins deux heures

Dénivelé aproximatif  : au moins 300 mètres.

Matériel nécéssaire : rien à part de l'eau.

EN ETE (DE JUIN A MI-OCTOBRE)L'ACCES AU LUBERON EST SOUVENT RESTREINT VOIRE INTERDIT SELON LE NIVEAU DE RISQUE INCENDIE.PENDANT CETTE PERIODE IL EST IMPERATIF DE S'INFORMER AUPRES DE LA BORNE D'APPEL EN PREFECTURE :

04.88.17.80.00